La question du ravitaillement se révèle être souvent cruciale lors des compétitions auxquelles vous participez, notamment sur des courses de grandes distances. Ce dernier a effet une influence directe sur votre performance et peut assurément vous faire gagner de précieuses secondes (voire des minutes). La clé, c’est de prévoir la veille ce que vous allez manger et boire au cours de votre course, et surtout à quelle fréquence. J’ai pour ma part pris l’habitude, avec l’expérience, de me ravitailler tous les 5 kilomètres (quelque soit la distance) et donc de préparer à l’avance mes aliments en conséquence.

Marathon runner reaching for an energy gel packet

Il convient en réalité de dissocier l’hydratation de l’alimentation. La phase d’hydratation se joue à mon avis en grande partie avant la course: Elle commence par la prise d’une boisson énergétique (telle que Isostar) la veille, généralement forte en glucides et en sodium, qui permet de limiter le risque de déshydratation pendant la course. Elle se poursuit bien évidemment pendant la phase d’échauffement quelques minutes avant le départ, plutôt avec de l’eau minérale (les effets des boissons énergétiques ne se font plus forcément ressentir).  Pour ma part, il m’arrive même de courir les premières centaines de mètres de la course avec une bouteille d’eau à la main, afin de continuer à m’hydrater, avant de la jeter. Ensuite, il est bien évidemment important de boire à chacun des ravitaillements, généralement tous les 5 km, et il ne faut surtout pas rater le premier! Il est à coup sûr le plus important, celui qui va avoir le plus d’effets à long terme sur votre hydratation, et en particulier lors des derniers kilomètres, généralement plus difficiles.

oxytrail

A l’inverse, la phase d’alimentation se déroule essentiellement durant la course, même s’il est bien évidemment important de bien se nourrir auparavant! J’ai depuis quelques temps opté pour les gels énergétiques que j’emporte sur moi. Certes, souvent quelque peu amers, ils se révèlent être très pratiques à transporter (assez compacts) et à manier pendant la course, ainsi que parfaitement nourrissants. Je vous conseille en particulier ceux de la marque Overtims ou encore de Aptonia que j’utilise régulièrement. Enfin, à l’instar des boissons, il est important de se nourrir régulièrement au cours de la course et particulier dès les premiers kilomètres de  la course (et surtout ne pas attendre la fringale!).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s