Deux ans après mon premier 10 kilomètres « officiel », j’ai décidé, au début de l’année 2016, de m’attaquer à un semi-marathon ! Et mon choix s’est orienté sur celui du Val-de-Marne ou j’avais réalisé ma première course officielle sur 10 kilomètres.

C’est une décision que j’avais largement mûrie. En effet, j’avais déjà participé auparavant à cinq compétitions de 10 kilomètres, dont une terminée en 51 min 55 secondes, et à une compétition de 15 kilomètres achevée en 1h19 min. Je me sentais donc prête à franchir le cap du semi !

Mon entraînement

Contrairement à mes compétitions précédentes, la vitesse n’est pas véritablement entrée en compte dans la préparation de ce semi-Marathon. Pour cette course, j’ai en effet décidé de ne pas intégrer de séances de fractionnés dans mon programme d’entraînement mais de plutôt privilégier le travail de fond.

Je me suis donc astreinte à des sorties de longues durées, afin de travailler mon endurance fondamentale. J’avais à l’esprit de courir le plus longtemps et d’aller le plus loin possible. Je suis partie sur des sorties de 13km, 16km, voire même 20km à la fin. Ma seule réelle ambition était de terminer le semi-marathon quel que soit le temps! Je réalisais en moyenne 2 sorties par semaine. Voici quelques statistiques de mes sorties les plus longues :entrainementsnogent

La course

Le jour J c’est d’un pas décidé que je me plaçais dans le sas des « 2 heures », prête à en découdre avec cette fameuse distance. Julian s’est proposé de faire la course à mes côtés (un moyen pour lui de peaufiner sa préparation pour le marathon de Paris).

Ayant déjà participé à cette course sur 10 kilomètres, j’avais une pression en moins car je connaissais déjà le parcours. Tout était réuni pour que j’atteigne mon objectif.

Je vous propose de revivre mon expérience en vidéo :

J’ai franchi la ligne d’arrivée en 1 h 58 min et je me suis hissée à la 681ème place (Julian à la 682ème). Au final, j’ai été plutôt satisfaite de ma course et surtout d’avoir fait un sub 2h même si j’ai souffert sur la fin. Bref cette expérience a été très stimulante et m’a prouvé que je pouvais courir ce genre de distances. Désormais, mon ambition est de courir à nouveau un semi avec l’objectif de passer sous les 1h50. A suivre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s