Cela fait maintenant près de deux mois que je me suis converti à Strava, cette application célèbre dédiée aux runners et aux cyclistes (principalement), qui m’est devenue progressivement indispensable dans ma pratique quotidienne de la course à pied. Strava présente en effet une multitude de facettes et de fonctionnalités, à tel point qu’il est parfois difficile de les résumer, mais qui permet au final à chacun d’y trouver son compte.

Un outil précieux pour vos entrainements

La première et la plus évidente des fonctionnalité de Strava est d’ordre statistique. L’application permet en effet de compiler un nombre important de vos données d’entrainement (distances, allures, parcours, dénivelés, fréquences cardiaques etc.) à condition bien sûr de disposer d’une montre GPS ou de tout autre application qui mesure vos sorties. La partie cartographique est particulièrement bien faite: vos cartes d’activités vous permettent d’apprécier vos parcours sous toutes les coutures, ou encore vos statistiques sur certaines de ses portions, très efficace! L’autre atout, notamment en comparaison des autres applications (Mytomtom Sports, MapMyRun) que j’utilisais auparavant, se situe au niveau du calendrier et de la capacité de Strava à vous résumer vos sorties à l’échelle de la semaine et du mois, et ainsi de vous offrir la possibilité voir votre progression en termes de distance et de vitesse au fil du temps. Bref, ça vous donne l’impression d’être un pro!

carte strava
Parcours sur les bords de Marne
En orange: les entrainements; en rouge les compétitions
Un exemple de calendrier mensuel
Un réseau social: entre encouragements et partage de la pratique dans les clubs

 L’innovation principale de Strava est de constituer en parallèle un véritable réseau social pour runners. Vous pouvez ainsi vous abonner à de nombreux autres coureurs, accéder à toutes leurs données et bien sûr les féliciter pour chacune de leur sortie. C’est alors l’occasion de se comparer aux pros et aux cadors de la pratique comme Kilian Jornet, Yoann Stuck ou encore Laurent Jalabert, quelques uns des célèbres utilisateurs. Enfin, l’application vous offre la possibilité de vous inscrire dans des clubs, voire même d’en créer, afin de partager vos activités et sensations avec d’autres coureurs. La plupart concernent des clubs déjà existants ou bien réunissent des coureurs résidant au sein d’une même commune/région.

strava paris est
Mon club: club de Paris Est Strava Runners
 Un certain esprit de compétition

 Enfin le succès de Strava réside dans la possibilité qu’il offre de se mesurer sans cesse aux autres runners. Il existe d’abord pour cela de nombreux « challenges » mensuels (Parcourir 10 km, un semi-marathon, 70 km en un mois) qui constituent autant de trophées à exhiber, qui vous poussent ainsi à repousser vos limites. D’autre part, c’est une spécificité de l’application, de nombreux runners se mesurent les uns et les autres sur certains « segments » de parcours (ex allée du Jardin des Tuileries, tour du bois de Vincennes, une portion de route quelconque sur les bords de Marne...) en fonction de leurs temps, ce qui donne lieu à une sorte de compétition permanente. Si cette dimension a pu être critiquée, sans doute exagérément, elle tient parfaitement sa place dans l’application dès lors qu’elle est utilisée de manière ludique. Bref, tout le monde y trouve son compte!

strava tuileries
Le segment des Tuileries, Paris
Pour plus d’infos sur le site, cliquez ici
Publicités

5 commentaires sur « Strava: L’application devenue indispensable aux runners »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s