Bientôt une semaine après la course, et après avoir bien récupéré, il est temps de vous faire le récit de mon semi-marathon de Paris (agrémenté de vidéos!). Il s’agissait de ma seconde compétition de l’année et j’avais pour objectif de faire un chrono sous les 1h30, voire autour des 1h27-1h28. J’avais donc pas mal axé mon entrainement sur des sorties longues et de fractionnés ces derniers mois. Néanmoins, quelques petites blessures, et petites grippes m’ont contraint à m’adapter et à revoir mes objectifs quelques peu à la baisse.parcours semi paris

Dimanche matin, je me place sur la ligne de départ dans le sas Rouge avec un peu d’appréhension et en même temps une certaine envie d’en découdre. Je prévois de courir de manière régulière, avec l’objectif de passer en 42 min à la mi course, tout en ne brûlant pas mes forces. Je pars donc assez prudemment. De toute façon, la foule est tellement dense les trois premiers kilomètres qu’il m’est difficile d’accélérer. Ce n’est qu’à partir du passage sur la place de la Nation que je parviens à trouver un peu d’espace et mon rythme. Puis nous arrivons à la place de la Bastille (km 7) où je fais un coucou à Pauline venue m’encourager.WP_20150308_014

Tout va pour le mieux jusqu’au passage à Châtelet-les-Halles et le retour sur la place de la Bastilles où je commence à ressentir une douleur au mollet gauche. je suis donc contraint à  lever le pied, pour ne pas « exploser en fin de course, alors que je suis passé dans mes objectifs à la mi course.

Après le second passage sur la place de la Bastille,  je sais que le parcours va se corser. Et ça ne loupe pas: la longue montée de l’avenue de la Porte de Charenton (entre le 13ème et le 14ème) est particulièrement dure à négocier, même si mes mollets vont (paradoxalement) mieux. Je passe donc au 15ème kilomètre, à l’entrée du Bois de Vincennes,  dans mes objectifs même si je sais que la dernière partie de course sera difficile.

J’entame ainsi le long faux plat montant de l’avenue de Gravelle en suivant le rythme des autres coureurs. Puis survient une petite mésaventure qui va affecter ma fin de course: je me rends compte que j’ai perdu mon dernier ravitaillement qui a dû tomber de ma poche, alors que je commence à sentir les premiers signes d’une fringale. Je m’accroche dans les descentes du 17ème et 18ème kilomètres mais mon rythme ralentit dès lors que je retrouve le plat. Je passe sur un rythme de 4’20 et comprends que je dois abandonner mon objectif de 1’28.

Les deux derniers kilomètres sont assez difficiles mais je parviens à m’accrocher, notamment parce que je connais cette ligne droite de la route de la Pyramide pour la pratiquer lors de mes entraînements. Je suis à la limite d’avoir une crampe à la cuisse gauche mais la ligne d’arrivée est là. Résultat: 1h29mn 26 sec. L’objectif est rempli et un second semi-marathon sous les 1h30 accompli!

 Résultat: 1h29min26sec et 1486ème place

Publicités

4 commentaires sur « Mon compte-rendu du Semi-marathon de Paris: Le sub 1h30 assuré »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s