J’avais depuis longtemps coché cette 36 ème édition des 20km de Paris et l’avais fixé comme étant un objectif central de ma saison. En franchissant la ligne d’arrivée hier vers 11h30, j’ai repensé à toutes ces dernières semaines de préparation que j’ai partagé sur ce blog, et à mon objectif initial: passer sous les 1h25 (et d’éventuellement m’approcher de mon record de 1h22!). J’ai donc réussi à remplir mon objectif mais cela au prix de pas mal de souffrances… Retour sur le déroulement de ma course:20km1
Quelque peu enrhumé et n’ayant pas récupéré à 100% de ma course de dimanche dernier, j’ai pourtant pris un départ assez rapide. J’ai en effet doublé pas mal de coureurs sur la première montée après le Trocadéro et sur l’avenue Foch, en empruntant même par moments le trottoir, ce qui m’a permis de me mettre tout de suite dans mon rythme et de ne pas me laisser enfermer par celui des autres participants. Arrivé sur le faux plat descendant du bois de Boulogne, j’ai même légèrement accélérer l’allure, d’autant plus que j’avais à cœur de dépasser le meneur d’allure des 1h30 assez tôt, ce que j’ai fait autour du 5ème kilomètre. J’ai quand même senti qu’il fallait que je ralentisse un tout petit peu lorsqu’est arrivé la première petite montée, aux alentours du 7ème kilomètre, assez difficile à négocier, d’autant plus que j’ai dû gérer au même moment le début d’une petite fringale.
20km6
Mais ce fût sans conséquences et j’ai réussi assez rapidement à retrouver des sensations, de retour sur Paris et au début de notre passage sur les quais de Seine. J’ai réussi à maintenir mon allure jusqu’au 12 km avant que je ne ressente un point de côté, sans doute dû au vent de face qui me posait des difficultés pour respirer. Cela a vraiment été difficile et j’ai dû baisser le pied afin de réguler ma respiration, avant que cela ne passe à l’approche du 14ème kilomètre, lorsque j’ai croisé Pauline venue en spectatrice. J’ai réussi au fil des kilomètres à négocier le vent de face et les tunnels, qui obligent à chaque fois à relancer, avant je ne prenne un ravitaillement au 16ème kilomètre que je ne vais pas supporter… J’ai en effet commencé à être pris de quelques nausées, ayant même hésité à m’arrêter à un moment, avant que cela ne passe après notre demi tour vers l’arrivée.
20km5
Mais cela n’a pas été sans conséquences puisque les trois derniers kilomètres ont été une vraie souffrance, n’ayant pas réellement pu relancer mon allure après cet épisode et ayant dû composer avec des douleurs au ventre. J’ai tout de même réussi à garder une allure raisonnable, au mental,  jusqu’aux 500 derniers mètres où j’ai réussi à réaccélérer un peu en apercevant la tour Eiffel et la ligne d’arrivée.
20km4
Résultat: 1h 24mn 23 sec, à moins d’1 minute 30 de mon record, et une 831ème place honorable, pas mal quand on voit tout ce que j’ai dû éprouver!

20km2

Publicités

5 commentaires sur « Compte rendu des 20 km de Paris: Pas mal de souffrances mais un objectif atteint! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s