Impatients de retourner dans les Alpes et de reprendre les randonnées avec du dénivelé, nous avons profité des ponts du début du mois de Mai pour découvrir la région d’Annecy, en famille. Nous vous proposons de partager avec vous nos souvenirs – en vidéo –  de trois randonnées que nous avons effectué durant notre (court) séjour dans la région, entre les massifs Aravis et des Bauges. Au programme, de l’effort, des paysages de carte postale, et de la neige ! Habitués à nous rendre dans les Alpes en période estivale, en particulier du côté de Saint-Gervais-les-Bains, nous avons été surpris par les conditions climatiques particulières que nous avons rencontrées en ce début de printemps, entre pluie, froid et neige (parfois dès 1400 mètres), nous rappelant que la montagne peut constituer un milieu dangereux, pour les sportifs et les randonneurs, avec lequel il faut composer.

Comme à notre habitude, l’idée de cet article consiste également à vous proposer de nouvelles idées de parcours dans cette région, parcours et descriptifs – via Visorando –  à l’appui.

1- Mont Veyrier (Annecy) – 13 km et 1000 m d+

La classique de la région ! Au départ du port d’Annecy, cette randonnée propose de gravir le Mont Veyrier, puis le Mont Baron qui surplombent la ville, aux alentours de 1200 mètres d’altitude, offrant de magnifiques panoramas sur le lac d’Annecy et le massif des Bauges. Très fréquentée par les randonneurs et les traileurs, voire devenant une véritable autoroute à certains passages, cette randonnée n’en est pas moins facile. L’ascension se révèle en effet relativement exigeante en raison du dénivelé mais également du revêtement, parsemé de rochers et de racines, qui maltraite  les articulations… Mais le jeu en vaut assurément la chandelle : les premiers sentiers de crête, dès que la végétation devient plus clairsemée, dévoilent de magnifiques paysages de carte postale, d’abord sur Annecy, puis ensuite sur le sud du Lac. La descente, d’abord technique, devient plus anodine au fur et à mesure qu’elle s’enfonce dans la forêt tandis que la dernière partie du parcours propose de longer les rives du Lac, du centre de Veyrier jusqu’au port d’Annecy.

Retrouvez le parcours et la description de la randonnée ici.

2- La montagne de Sulens (Les Clefs) – 12 km et 900 m d+

Au cœur du massif des Aravis, dans un coin relativement isolé, cette randonnée propose de gravir la montagne du Sulens qui culmine à 1800 mètres d’altitude. La première partie du parcours, relativement plate et se déroulant essentiellement dans la forêt, est agréable et parfaite pour se mettre en jambes. L’arrivée dans les alpages marque le début de la montée, relativement exigeante à certains endroits, d’autant plus quand elle emprunte des sentiers peu entretenus, voire disparaissant au milieu de la nature… Nous avons pour notre part rencontré de la neige à partir de 1500 mètres, dans laquelle nous avons du progresser, parfois avec difficulté, jusqu’à l’arrivée au sommet du Petit Sulens, à 1600 mètres. Un sentier suivant la crête nous a ensuite rapidement permis d’atteindre le sommet du Sulens, à 1800 mètres, qui offre aux visiteurs un magnifique panorama à 360 degrés sur les Aravis, les Bauges et le Sud du Massif du Mont blanc, ainsi qu’une vue vertigineuse sur la vallée en contrebas. Malheureusement, l’arrivée de la pluie et la menace de l’orage nous ont obligé à écourter notre pause et à rapidement prendre le chemin de la descente, par l’autre face de la montagne, qui nous a ramené en 1 heure à l’auberge du Plan Bois.

Retrouvez le parcours et la description de la randonnée ici.

3- Le parc du Mouton (Cruet) – 13 km et 1100 m D+

Au départ de l’abbaye de Tamié, connue pour son célèbre fromage, cette randonnée permet, en trois étapes, d’accéder au parc du Mouton situé à plus de 1800 mètres d’altitude. La première partie emprunte le « Chemin des géants », un joli single sinueux traversant une forêt de pins, bordé de sculptures en bois, qui mène jusqu’à 1500 mètres d’altitude. L’arrivée au Chalet de Drison offre ensuite un magnifique paysage, notamment sur la pointe rocheuse de la Sambuy mais marque également le début des difficultés… La pente qui mène au Col du Drison, situé à 1700 mètres, se révèle particulièrement escarpée. La tâche a été d’autant plus ardue pour nous que le sentier s’est révélé presque entièrement enneigé, nous obligeant à quelques acrobaties… Se présente enfin sur la gauche une arête, elle aussi exigeante, d’autant qu’elle se rétrécit sur la fin, permettant d’accéder au sommet qui culmine à plus de 1850 mètres d’altitude. Le spectacle grandiose – un panorama à 360 degrés sur le Mont  Blanc, les Aravis et le Sud des Bauges – en devient enivrant et ferait presque oublier aux personnes sujettes aux vertiges les risques encourus ! La première partie de la descente est ensuite particulièrement technique et  arpentée sur les premières centaines de mètres. Le chemin du retour se fait ensuite dans la fraicheur, le long d’un torrent, dont les franchissement sont parfois sportifs, avant d’emprunter à nouveau de petits chemins forestiers ramenant jusqu’à l’abbaye.

Retrouvez le parcours et la description de la randonnée ici.

Publicités

Un commentaire sur « Des idées de randonnées autour d’Annecy »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.