Les plus belles courses sont celles qui ne sont pas prévues au calendrier de début de saison et auxquelles on s’inscrit au dernier moment : tel est l’enseignement qu’on pourra sans doute tirer de notre participation à la première édition du Trail du Grand Senonais. C’est avant tout la curiosité, celle de découvrir une nouvelle course à portée des parisiens que nous sommes, qui nous a incité à participer à ce nouveau trail organisé dans le département de l’Yonne. Car l’hésitation fut longue avant de nous inscrire, en raison tout d’abord d’un calendrier de courses relativement chargé en cette rentrée, d’autre part de petits bobos physiques qui viennent logiquement s’accumuler pour chacun de nous, notamment après les efforts consentis lors de nos vacances sportives et estivales à la montagne. Mais l’envie de rapidement se remettre en selle après l’échec du Trail du tour des Fiz du côté de Julian et celle de parfaire sa préparation pour le prochain Paris-Versailles du côté de Pauline, ont été les plus forts. Les bons souvenirs du Trail Yonne il y a 4 ans, porté par une autre organisation, ont également fait penché la balance. Nous avons donc décidé de nous inscrire sur deux des distances proposées par l’organisation, Pauline sur le 18 km (et 260 m de d+), Julian sur le 50 km (et 1100 m de d+), tandis qu’un parcours de 130 km, avec un départ le vendredi soir, était également proposé pour satisfaire les ultra-traileurs. C’est donc sans réelle pression mais avec quelques doutes dans la tête que nous avons tous les deux pris le départ de nos courses respectives ce samedi 15 septembre 2018.

Les récits de nos courses

Départ à 9h30 pour Julian qui, durant cette course, va devoir faire face à plusieurs aléas. Il a d’abord dû composer avec une petite pointe au mollet droit, contractée trois jours avant la course, mais qui, grâce à bon strapping, va progressivement disparaître à partir du 15ème km. Deuxième fait de course ensuite au 20ème km avec une bonne gamelle en trébuchant sur une racine en sous-bois… résultat, le genou gauche et la paume de la main droite ensanglantés… mais plus de peur que de mal puisqu’il va réussir à repartir en gérant la douleur au genou qui va ensuite progressivement se dissiper. Enfin, sur la troisième partie de course, Julian a de nouveau rencontré des problèmes d’alimentation, notamment à partir du 30ème km, à l’image de sa course sur le Trail de l’orangerie de Bonnelles : impossible d’avaler quoique que ce soit de solide même s’il a réussi à compenser avec du coca et des morceaux de sucre. Toutefois, il s’est montré assez satisfait de sa gestion de course puisqu’il a réussi à courir jusqu’à la fin, à une allure régulière, alors même que  la dernière partie, dans les champs, était très roulante. Partant relativement prudemment, et sortant du premier ravitaillement en 51ème position, il a réussi à doubler de nombreux autres concurrents, notamment dans la seconde partie du parcours très accidentée et technique, pour finir à une honorable 34ème place au scratch.

Pauline s’est quant à elle élancée une heure plus tard en compagnie de 353 autres concurrents dans les rues de Sens. Forte de sa première expérience en trail en début d’année à Bonnelles, elle a décidé de partir relativement prudemment sur la première partie du parcours, très roulante. La seconde partie, composée de deux côtes ainsi que de longs faux plats montants, a été, comme pour de nombreux autres concurrents, la plus dure à gérer, notamment les alternances entre marche et course. Les séances de côtes auxquelles elle s’est astreinte ces dernières semaines ainsi que le trek en montagne de cet été ont toutefois prouvé toute leur efficacité en lui permettant de franchir les montées avec une relative aisance en comparaison des autres concurrents. Le dernier tiers, plus roulant, se fera pourtant d’avantage dans la difficulté, notamment les trois derniers kilomètres marqués par le retour en milieu urbain et certains obstacles (notamment un tunnel vraiment petit et étroit !). Parvenant à accélérer sur les dernières centaines de mètres, Pauline franchira la ligne en 2h 00min et 26 sec, en 181ème position et 10ème de sa catégorie !

Nos impressions sur l’épreuve

La première édition du Trail du Grand Senonais fut incontestablement une réussite. Saluons tout d’abord l’organisation de l’évènement qui, pour une première, n’a pas connu de fausses notes. Elle a été servie autant par la bienveillance et l’efficacité des nombreux bénévoles (remise des dossards, gestion des ravitaillements, organisation des parkings…) que par la qualité des installations (un complexe sportif avec douches et vestiaires, modernes et en bon état !) mises à disposition des coureurs. Nous avons ensuite été agréablement surpris par la richesse des parcours proposés, tant sur le 18km que le 50 km : Si les longues lignes droites dans les champs sont inévitables sur ce genre de trails en plaines, les organisateurs ont réussi à nous dégoter de longs segments dans les bois ainsi que de nombreuses portions techniques (notamment des passages sur des parcours de VTT sur le 50 km) qui se sont avérés particulièrement plaisants à parcourir. La très belle ambiance, lors des ravitaillements et à l’arrivée, ainsi que la présence d’invités de prestige – Dawa Sherpa et Vincent Delebarre -, sont venus parfaire ce magnifique tableau. Néanmoins, si les ravitaillements étaient très bien fournis et organisés, on regrettera leur curieuse répartition sur le 50 km (un ravitaillement au 16ème, un autre au 38ème, puis un autre au… 44ème km, qui s’est avéré logiquement inutile) ainsi que certains excès de zèle dans le règlement de la course (apporter le carnet de route de la course avec soi ?). En dépit de ces tout petits défauts, nous avons été particulièrement séduits par cette première édition du Trail du Grand Senonais et reviendrons à coup sûr à l’avenir !

Pour plus d’infos sur la course, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.